BMW recherche des partenaires pour un système de conduite autonome de deuxième génération

BMW prévoit la prochaine étape de son programme de conduite autonome, avec un système de deuxième génération qui devrait faire son apparition avant le milieu de la prochaine décennie.

Le responsable de la recherche et du développement du constructeur automobile, Klaus Froehlich, a déclaré que l’industrie est en train de prendre conscience des défis de la technologie et reconsidère ses options afin de réduire les coûts.

Des invitations restent sur la table pour d’autres fabricants, dont Volkswagen, à rejoindre son consortium.

Le système de conduite autonome de première génération de BMW devrait être le premier avec le prochain iNext , et des invitations restent sur la table pour que d’autres constructeurs automobiles rejoignent son consortium.

L’industrie automobile se réveille aux défis de la technologie et les constructeurs automobiles envisagent leurs options, a déclaré Froehlich.

BMW collabore avec Fiat Chrysler Automobiles, Magna International, Intel et Mobileye afin d’offrir une nouvelle plate-forme autonome à l’ensemble du marché automobile d’ici 2021.

Le but est de mettre au point un système évolutif capable d’offrir toutes les différentes étapes de l’autonomie en fonction des besoins, jusqu’au plus haut niveau 5.

« Pour le moment, j’ai beaucoup de parties intéressées, mais pour la première génération, il est déjà presque trop tard », a déclaré Froehlich à Automotive News Europe en marge d’une présentation d’iNext à Munich.

« De nombreux constructeurs se rendent compte à quel point tout cela est difficile et ils nous contactent pour qu’ils puissent au moins participer à la deuxième génération », at-il déclaré, ajoutant que cela ferait probablement ses débuts vers 2024.

Volkswagen est également en discussion avec les constructeurs automobiles pour former une alliance à l’échelle du secteur afin de répartir les coûts et les risques liés au développement d’une technologie autonome, et de mieux s’isoler des poursuites judiciaires.

Lorsqu’on lui a demandé si Volkswagen avait approché BMW, Froehlich a déclaré que BMW était en principe ouverte aux discussions avec chaque constructeur.

Froehlich a déclaré que le PDG du groupe VW, Herbert Diess, un ancien dirigeant de carrière de BMW, fait attention à limiter les coûts. « Il se pourrait que Volkswagen s’approche de nous », at-il déclaré.

Froehlich a déclaré qu’il y a eu une tendance à la collaboration, même si de nombreux concurrents veulent encore montrer publiquement qu’ils sont à la pointe de la technologie.

BMW recherche des partenaires pour un système de conduite autonome de deuxième génération
Note cet article
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter